Accueil | L’école au quotidien | Evènements - actualités | Rencontre "préparer les élections" avec Vigilance démocratique

Rencontre "préparer les élections" avec Vigilance démocratique

A quelques mois des élections communales (14 octobre 2018), le groupe Vigilance Démocratique a tenu à organiser une conférence avec les différents représentants Jeunesse des partis politiques francophones.

La rencontre s’est ainsi déroulée le 15 mars 2018 avec de nombreux étudiants de cinquième et de sixième années. Pour certains d’entre eux, ils voteront pour la première fois.

Nous voulions donc clarifier les différentes positions politiques, informer et conscientiser les élèves de l’importance de voter.

Les différents représentants ont tout d’abord présenté les grandes lignes de leur parti politique.

Ainsi, le CDH a mis en évidence l’importance des valeurs dites d’ouverture et de tolérance. DéFi quant à lui a valorisé le caractère libéral et progressiste de leurs convictions. Le MR a pointé l’importance de la liberté et de la responsabilité personnelle du citoyen. Le PS a rappelé les valeurs de solidarité et d’égalité entre les différents groupes sociaux tels que les hommes-les femmes, les citoyens belges et les immigrés, les jeunes et les personnes âgées. Ecolo a finalement parlé de l’importance de préserver l’environnement et de l’action citoyenne que tout jeune peut mener et exercer dans notre société.

Une discussion fructueuse fut ensuite entamée autour de la question du droit de vote en Belgique. Est-il opportun de conserver le caractère obligatoire alors qu’il s’agit avant tout d’un droit que le citoyen peut exercer librement ? Cette question pouvait paraître consensuelle mais les réponses furent très riches et ont montré des points de vue divergents. Le PS a rappelé la dimension historique de cet acquis politique grâce à la lutte ouvrière durant la deuxième moitié du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle. Défi a défendu le fait que le vote obligatoire permet au plus grand nombre de s’exprimer et d’exercer la souveraineté populaire tandis que le MR a mis en exergue la responsabilité de chaque citoyen d’aller par lui-même voter. Ce ne peut être une obligation. Ecolo a développé un autre point de vue : celui dans lequel nos jeunes ont différents modes d’action pour s’exprimer en démocratie. C’est un devoir que de les utiliser pour contester le pouvoir. Tout ce débat fut ponctué de nombreuses questions des élèves. Celles-ci ont montré un grand degré de conscience politique.

Un point d’actualité fut également abordé : l’accueil des migrants à Bruxelles et en Belgique. Les élèves ont manifesté clairement leur désapprobation face à la politique gouvernementale menée ces derniers mois. Ce fut l’occasion pour DéFi de rappeler les différents niveaux de pouvoir en Belgique et les compétences spécifiques au fédéral, au régional, au communautaire et au communal. Nos élèves ont terminé cette discussion animée en rappelant l’histoire de leurs grands-parents, parents arrivés en Belgique pour travailler et dont l’intégration est réussie.

Cette conférence aurait pu se prolonger tant les questions et les interpellations furent nombreuses et pertinentes.

Nous tenons à remercier :
Défi Jeunes : Déborah Lorenzino
ecoloj : Stanislas Deville
Jeunes Cdh : Constantin Burasa
Jeunes MR : Antoine Defrenne
Mouvement des Jeunes Socialistes : Martin Maréchal