Accueil | L’école en pratique | Les bâtiments en images | Des bâtiments en constante évolution | L’histoire des bâtiments de l’école : des origines à nos jours

L’histoire des bâtiments de l’école : des origines à nos jours

Découvrez le feuillet réalisé en décembre 2005, présentant tous les bâtiments anciens et nouveaux de notre école ainsi que leur nouvelle affectation.
C’est également l’occasion d’en savoir un peu plus sur les personnages qui se cachent derrière les noms des locaux récemment rebaptisés...

Bâtiment Fra Angelico

JPEGC’est le bâtiment le plus ancien de l’école, construit par les religieuses dominicaines en trois phases : 1938,1951 et 1960.
À l’origine, il abritait le couvent des religieuses, la chapelle, les classes et le pensionnat.
Après rénovation partielle (2006), il comprendra des locaux communs aux deux sections : l’accueil, les salles des professeurs, la salle des photocopies, l’économat, l’oratoire, la salle de réunions, les bureaux de l’administration, la salle polyvalente Jacques Prévert, les cuisines et le restaurant scolaire.
De plus pour la section fondamentale : les classes maternelles, les classes du 8/10, du 10/12, la bibliothèque, le Centre de documentation.
Et pour la section secondaire : un petit gymnase, 6 classes de 3e et 4e, le bureau de l’éducateur, les ateliers de dessin et de technologie, la médiathèque, les salles multimédia.

JPEGJPEGJPEGJPEG






Fra Angelico :
peintre italien (vers 1400-1455).
Frère dominicain, prieur de son couvent, il remplit sa vocation en peignant fresques et retables.
Il est surtout connu pour avoir, avec son atelier, décoré le couvent de San Marco à Florence.

Jacques Prévert :
poète français (1900-1977).
Hostile à toutes les forces d’oppression sociale, sa poésie à la fois ironique, ludique et tendre, célèbre la liberté, la justice et le bonheur et s’adresse à un très large public.


Bâtiment Marie Curie

JPEGBâtiment construit en 1972 pour la section secondaire. La population scolaire avait sensiblement augmenté avec l’introduction de l’enseignement rénové.
Après rénovation (2006), ce bâtiment abritera 17 classes de 1re ,2e et 3e, deux laboratoires, un grand gymnase, une salle Audio, les bureaux de la direction, les bureaux de deux éducateurs et trois petits locaux de travail.


JPEGJPEGJPEGJPEG






Marie Curie :
physicienne d’origine polonaise (1867-1934). Prix Nobel de physique avec son mari Pierre Curie (1903) et de chimie (1911) pour ses recherches sur la radioactivité. Première femme nommée professeur à la Sorbonne.


Bâtiment Arc en ciel

JPEGAchevé en 1984, ce bâtiment est l’œuvre de l’architecte Pierre Cosse.
Il est conçu pour une pédagogie intégrée pour les jeunes de 5 à 8 ans.
Outre les locaux du 5/8, il comporte la salle polyvalente Oxygène (où se donnent entre autres les cours d’éducation physique), le bureau de la direction et le secrétariat de la section fondamentale.
Depuis la fête du merci de juin 2001, sa façade côté cour est ornée d’un bel arc en ciel, composé de l’empreinte de centaines de mains.

JPEGJPEGJPEGJPEGJPEG












Bâtiment Érasme

JPEGJPEG

Achevé en août 2005, ce bâtiment a été conçu par le bureau d’architecture Eupalinos. Il abrite les classes du dernier cycle des humanités, un local d’étude, un local de détente pour les élèves, le bureau de l’éducatrice et la salle polyvalente Thomas More.



Érasme :
humaniste européen (vers 1469-1536).
Professeur à Cambridge, voyageur européen et conseiller de Charles Quint.
Il composa l’Éloge de la folie dédié à Thomas More, son ami. Inlassable défenseur des libertés et militant pour la paix, il développa une vision de l’Europe des cultures qu’il tenta vainement d’imposer dans un contexte marqué par le bellicisme et les troubles réformistes. Thomas More :
humaniste anglais (1478-1535). Homme de loi, nommé Chancelier du Royaume.
Catholique, il préconisa une réforme interne de l’Église. Il s’opposa à Henri VIII qui ordonna son arrestation et son exécution. Ami d’Érasme. Son ouvrage le plus connu, L’Utopie, rencontra un grand succès dans toute l’Europe.
Son nom est également attaché au regroupement d’écoles dont fait partie Saint-Dominique.